Itinérante d’un soir – 3 de 5

Commencez votre lecture ici

 

Lundi le 20 avril 2015, 20H. Lobby Bar, coin Papineau/Mont-Royal

C’est le soir de la présentation finale de nos numéros au Lobby Bar. Je suis la première à passer et suis évidemment de mèche avec mes profs pour faire mon stunt. Quelques minutes avant le spectacle, il est prévu que je sorte par une porte de côté et que je m’installe pour quêter à l’entrée.

Les deux premières personnes que je rencontre sont des amies mais il n’est pas question que je sorte de mon personnage. Vous voulez me parler? Ben vous allez parler à Nicole mes nouères! Même ma mère, crampée raide de me voir comme ça, a pas droit à un traitement spécial. Pis a l’a même pas de change en plus! Pfff!

Un ami entre dans le bar sans trop me regarder. Il semble inconfortable quand je lui demande un peu de change et par son ignorance active, finit par ne pas me reconnaître du tout. À l’autre extrême, une inconnue que je soupçonne être la mère d’un des étudiants sur le spectacle me donne deux dollars en me souhaitant merde pour le show.

Sinon, mon public par défaut est constitué d’un groupe dans la jeune vingtaine qui fume des cigarettes dehors. Je leur quête de l’argent, mais ils en n’ont pas, fait que je leur quête une cigarette pour la revendre (j’apprends vite). L’un d’eux m’en donne une à contre-coeur en espérant sûrement que je les laisse tranquille, mais pas de chance: Nicole s’ennuie pis elle veut jaser. Mais ils sont pas supers réceptifs…

Heureusement pour eux (et pour moi), mon amie Catherine arrive pas très longtemps après et me tient compagnie jusqu’à ce que ce soit l’heure de rentrer. Elle me vouvoie et m’appelle Nicole et moi, je décroche pas d’un pouce de mon perso alors l’illusion est maintenue.

 

Cinq minutes avant le début du spectacle, je rentre à l’intérieur et traverse tout le bar jusqu’à la scène. Chose que je fais sans grande subtilité causant du même coup de nombreux regards empreints de jugement. Intérieurement, je trouve ça très drôle.

Je vais m’installer à l’avant et juste avant que mon prof présente le premier humoriste, je monte sur scène et demande si je peux faire un numéro. Le public reste de glace, mais Mario les encourage à accepter. À la fin du numéro, il annonce mon vrai nom au micro et j’enlève ma tuque pour découvrir mes cheveux fraîchement lavés ce qui finit de dévoiler le subterfuge si certains doutaient encore.

À l’entracte, Catherine me relate avoir entendu le groupe du début parler dehors et dire qu’ils se sentaient super mal d’avoir été bête avec moi. J’ai aussi l’impression que mon ami qui ne m’a pas reconnue se sent un peu petit dans ses shorts. C’est à ce moment que je comprends que c’est peut-être plus qu’un simple stunt ce que je fais là. Moi qui ai toujours voulu faire du théâtre invisible, me serais-je finalement mise à en faire sans même m’en rendre compte?

Parce que du théâtre invisible, c’est pas juste de faire croire à un public non-averti qu’on est quelque chose qu’on n’est pas ou qu’il est en train de se passer quelque chose de choquant ou d’inusité, c’est aussi d’utiliser ce procédé pour susciter une réflexion. Je ne pouvais malheureusement pas dévoiler mon identité au centre-ville sans risquer de me faire péter les dents par des itinérants fâchés, mais je crois que de le faire en spectacle permet vraiment d’amener les gens à remettre en question leur comportement. #mangerpourleurcaboche

Et ce soir-là, ce n’était qu’une représentation devant un public de parents et d’amis, mais la semaine suivante, j’allais au Bistro de Paris, endroit qui, malgré ce que son nom peut laisser croire, n’a absolument rien de prestigieux. Là, ça a rocké! —> Pour savoir la suite, c’est par ici

 

One thought on “Itinérante d’un soir – 3 de 5

Add yours

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :