Coronapocalypse – Jour 6

Jour 6 – Yo les jeunes!

Hier, Papa (comme l’appellerait Adib Alkhalidey) a lancé un message aux influenceurs, artistes et vedettes ayant un reach avec les jeunes pour qu’ils leur transmettent l’importance de rester chez eux.

Je ne suis rien de ça, même que je pense me rapprocher pas mal plus d’une Jocelyne de Radio-Enfer que d’une influenceuse. Par contre, j’ai fait mon petit boutte de chemin en textant / appelant mes deux adoneveux de 14 et 16 ans.

Le plus vieux, qui n’est pas très verbal au téléphone, me répond donc par texto que ça va, mais que ça irait mieux si sa blonde, qui habite à plusieurs heures de route, pouvait venir le rejoindre. Il est fâché contre l’autorité parentale. Je le comprends. Si j’étais à sa place, à 16 ans, avec rien à faire pendant on ne sait pas encore combien de temps, j’aimerais être avec la personne que j’aime. Même maintenant, je ne pourrais m’imaginer passer cette crise loin de mon fiancé.

Mais je comprends aussi les parents, qui suivent les directives pour assurer la santé et le bien-être de tous, surtout quand il y a trois autres enfants à la maison du à une reconstitution familiale.

Par contre, l’argument de mon neveu, c’est qu’elle n’a pas de symptômes. Je lui apprends donc que certaines personnes asymptomatiques peuvent propager le virus quand même. Ça ne le défâche pas, mais au moins, ça l’informe.

Je parle à l’autre au téléphone et il me dit déjà commencer à s’ennuyer. Je lui donne donc plein d’idées de projets mais en profite quand même pour faire ma matante. Les jeunes d’aujourd’hui, vous vous rendez pas compte la chance que vous avez. Vous pouvez tout faire en ligne astheure. Moi, si c’était arrivé dans mon temps, j’aurais juste pu parler au téléphone à mes amis. Pis pas longtemps parce que ma mère m’aurait crié de raccrocher parce qu’on a pas de deuxième ligne.

Ceci étant dit, il m’avoue ne pas comprendre pourquoi on est confinés. « Si tout le monde l’attrapait, on serait tous immunisés après. Bon, c’est sûr qu’il y aurait quelques morts, mais ça serait de la sélection naturelle. » Je lui demande s’il connaît la courbe. Non. Je lui explique la courbe. Ah ok! Je lui explique aussi que, si on est trop de monde dans les hôpitaux en même temps, ça ne sera pas de la sélection naturelle, mais artificielle. Que les médecins auront peut-être à choisir entre le sauver lui ou son grand-père. Ouin…

Bref, merci aux artistes qui sont allés sensibiliser les jeunes hier, mais je ne crois malheureusement pas que ce soit suffisant. Nous devons nous aussi informer les jeunes le plus possible pour qu’ils comprennent l’importance de leur rôle dans le dénouement de cette pandémie.

Vulgarisation de la courbe par le Pharmachien

Article de la Presse qui donne des pistes pour sensibiliser les ados

Commencez votre lecture de mes mini-réflexions au Jour 1 – Des fleurs dans le compost.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueueurs aiment cette page :