La CSDL n’appelle pas ses suppléant-es

À la lecture des commentaires sous les diverses publications de cet article, on constate rapidement que le problème, ce n'est pas le manque de main d'oeuvre comme le clame la CSDL, mais le manque de rigueur de la commission scolaire.

La priorité, c’est les enseignant-es

Pour l'instant, le besoin le plus criant, c'est de garder les profs, même pas d'en attirer des nouveaux, juste de garder ceux qui ont déjà, comme moi, un pied dans la porte.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑